BONNE ANNÉE 2018 !

Que souhaiter aux uns et aux autres en ces premiers jours de 2018 ?
Chaque année apporte son lot de souhaits, et on ne peut pas s’en affranchir sans risquer de tomber dans l’indifférence pour les autres.
On peut souhaiter pour les autres ce que l’on se souhaite à soi-même car il est bon de s’estimer soi-même.
Être en bonne santé physique et morale, c’est ce que l’on entend le plus souvent autour de nous dans la mesure où ça dépend d’abord de nous-mêmes!
Mais aussi la joie de vivre et la joie de croire comme le pape François le dit si souvent dans ses interventions et dans ses textes.
La joie est plus souvent du côté du bonheur que du côté du plaisir, surtout lorsqu’il faut choisir entre les deux, et même si c’est plus contraignant !
Alors, je souhaite de continuer à explorer les pistes des disciples missionnaires pour tous ceux qui veulent connaître la joie de l’Évangile du Christ.

Donc bonne année 2018!

Père Robert Aliger

éditorial juin 2017

Photo R.Aliger« En voyage sur les pas de Martin Luther »

Cette année 2017 est marquée par les Eglises protestantes d’abord, mais également par l’Eglise catholique, comme celle de la Commémoration du début de la Réforme par le moine allemand –Martin Luther- qui a affiché, le 31 octobre 1517, ses 95 thèses contre la pratique des indulgences telle qu’elle se faisait en Saxe, contre la porte de l’église de Wittemberg, ville universitaire au sud de Berlin, là où il enseignait la théologie et l’Ecriture Sainte. Ce geste de protestation publique n’a sans doute pas eu beaucoup de répercussion au moment même, mais plus tard, il a été compris comme le point de départ d’une réforme de l’Eglise qui est allée beaucoup plus loin que prévu. L’attitude du pape Léon X et de l’empereur Charles-Quint a été déterminante pour bloquer le processus de réforme qui va finalement produire une division douloureuse entre protestants et catholiques pour 4 siècles. Lire la suite